Accueil Tutoriels et astuces Comment accélérer son PC en installant un SSD à la place du...

Comment accélérer son PC en installant un SSD à la place du disque dur ?

Votre PC est lent et vous souhaitez lui donner un coup de jeune? Suivez ce tutoriel pour remplacer votre disque dur par un SSD, puis profitez de vos nouveaux temps de chargement ultra rapides. Grâce à l’opération de clonage de disques, vous conserverez vos données et logiciels sans tout devoir réinstaller.

SSD : quelles différences avec un disque dur traditionnel ?

Le disque SSD, pour Solid State Drive, présente de nombreux avantages par rapport aux disques durs traditionnels :

  • des temps de chargement beaucoup plus rapides
  • un fonctionnement parfaitement silencieux
  • une meilleure résistance aux chocs (le SSD ne possède pas de partie mécanique, contrairement à un disque dur)

Ces avantages s’expliquent par la technologie mise en oeuvre dans les SSD. Elle est très différente du disque dur traditionnel.

Le disque dur traditionnel fonctionne en effet avec un ou plusieurs plateaux qui tournent, et un bras qui vient lire les données sur le plateau. C’est d’ailleurs ce mécanisme qui fait le bruit de « grattement » si reconnaissable du disque dur.

Intérieur d'un disque dur traditionnel avec plateau et bras.
Un disque dur traditionnel est composé d’un plateau qui tourne, et d’un bras qui lit ou écrit les données sur ce plateau. (Photo : bohed / Pixabay)

Le SSD, quant à lui, repose sur de la mémoire flash, un peu comme les clés usb. Il n’a donc aucune pièce mécanique. Il ne fait pas de bruit, et surtout il bénéficie de vitesses de lecture et d’écriture très rapides.

Le SSD reste un peu plus cher qu’un disque dur, mais les prix ont bien diminué aujourd’hui. En cas de gros volume de données à stocker (1 To ou plus), il faudra peut-être privilégier une stratégie mixte :

  • mettre le système d’exploitation (Windows par exemple) et tous les programmes sur le SSD
  • stocker les fichiers volumineux (vidéos, etc.) sur un disque dur, interne ou externe.
Photo d'un SSD (Solid State Drive)
Un SSD est plus proche du principe d’une clé USB que d’un disque dur. Il permet des temps de chargement très rapides. (Photo : pagefact / Pixabay)

Le SSD reste aujourd’hui l’une des meilleures solutions pour accélérer un PC, avec un bon rapport performances / prix.

Si votre PC dispose actuellement d’un disque et que vous souhaitez lui donner un coup de jeune, suivez ce tutoriel pas à pas :il vous permettra de copier le système d’exploitation (Windows), les logiciels, et vos données présentes sur le disque, sans tout devoir réinstaller.

Notez que ce tutoriel fonctionne aussi si vous avez un SSD peu performant, et que vous souhaitez passer sur un SSD avec des meilleures performances.

Votre PC est lent ? Remplacer son disque dur par un SSD est l’une des méthodes les plus efficaces et rentables pour accélérer votre ordinateur. (Photo : Concord90 / Pixabay)

Remarque : le fait d’ouvrir un ordinateur et/ou de remplacer l’un des composants, peut entraîner la perte de garantie si celui-ci est encore sous la période de garantie. Par ailleurs, il est toujours recommandé de disposer d’une sauvegarde de ses données avant d’entreprendre une opération de ce type.

1ère étape : quel modèle de SSD choisir ?

Identifiez le format de SSD entre SATA 2,5″ et M2

Il existe 2 grands formats de SSD :

  • la connexion SATA 2,5 pouces
  • le format SATA M2

Il vous faudra vérifier le format adapté à votre PC. Pour ce faire, vous pouvez soit ouvrir le PC, soit chercher sur internet ou la documentation.

Le SSD SATA 2,5 pouces est nécessaire pour un remplacement d’un disque SATA 2,5 pouces ou 3,5 pouces. La majorité des ordinateurs portables produits après 2008 sont équipés d’un disque dur SATA 2,5 pouces. Pour les ordinateurs fixes, ils sont généralement équipés d’un disque dur SATA 3,5 pouces : il faudra alors prendre un SSD 2,5 pouces ainsi qu’un accessoire pour le fixer dans la tour.

Connecteurs SATA d'un disque.
Un disque dur SATA 2,5 pouces. La connexion SATA est reconnaissable avec les 2 encoches en forme de L côte à côte : la petite encoche sert à transmettre les données, la grande encoche est l’alimentation électrique du disque. Les disques SATA 3,5 pouces sont similaires, avec une épaisseur plus importante (Photo : Michael Schwarzenberger / Pixabay)

Enfin, certains ordinateurs récents disposent de SSD M2. Si vous êtes dans ce cas, c’est que vous possédez déjà un SSD, et que vous avez probablement un niveau de connaissance suffisamment avancé en informatique pour reconnaître ce format M2 puisque vous souhaitez upgrader votre SSD actuel.

Choisissez parmi les SSD les plus fiables et rapides du moment

En matière de SSD, j’utilise depuis toujours des SSD de marque Samsung. J’ai eu 2 SSD internes et un SSD externe de cette marque, et n’ai jamais rencontré de problème.

En entrée de gamme dans les SSD 2,5 pouces, vous pouvez vous diriger vers le Samsung 860 QVO , qui est disponible d’ailleurs dans des capacités de stockage d’1To ou plus.

En gamme plus élevée, toujours dans les SSD 2,5 pouces, vous pouvez opter pour le Samsung 860 EVO .

Enfin, pour les SSD M2, le Samsung 970 EVO Plus présente d’excellentes performances.

Il existe bien sûr d’autres marques de SSD, l’une des autres les plus connues étant Crucial. Cependant, pour avoir cassé un SSD neuf de cette marque (au niveau du connecteur qui est soit fragile, soit avait un défaut) durant la rédaction de ce tutoriel, cela confirme ma préférence pour Samsung.

N’oubliez pas ces quelques accessoires

Pour réaliser le clonage du disque actuel sur le nouveau SSD, le plus simple est de pouvoir le brancher en externe, à l’aide d’un simple câble USB 3 – SATA .

Enfin, si vous devez également installer le nouveau SSD 2,5 pouces dans un emplacement de disque dur 3,5 pouces, ce petit support de montage fera l’affaire.

2ème étape : clonez votre disque dur actuel sur votre nouveau SSD

Une fois votre nouveau SSD reçu, ainsi que le câble USB, il ne vous reste plus qu’à procéder à la copie de votre disque actuel sur le nouveau SSD.

Pour cela, nous allons réaliser un clonage du disque dur sur le nouveau SSD. Cela consiste à faire une image disque, une sorte de « photo » du disque, pour la redéployer sur le nouveau SSD. Le grand avantage de cette méthode est que vous retrouverez votre PC dans le même état après le changement de disque, sans tout devoir réinstaller manuellement.

Avant de procéder à l’opération, vous pouvez en profiter pour faire un peu de ménage : vider la corbeille, désinstaller des logiciels inutiles, etc.. Cela fera moins de volume de données à transférer.

Installez Macrium Reflect Free

Il existe beaucoup de logiciels de sauvegarde d’images disques. J’utilise depuis très longtemps Macrium Reflect, auquel je fais pleinement confiance pour assurer ma stratégie de sauvegarde.

La version gratuite Macrium Reflect Free est suffisante pour l’opération de clonage à réaliser ici.

Pour les lecteurs qui ne seraient pas à l’aise avec la langue de Shakespeare, voici la marche à suivre pour installer Macrium Reflect Free :

  1. Rendez vous sur le site officiel de Macrium Reflect Free, cliquez sur « Home Use » puis « Continue » :
Téléchargement de Macrium Reflect Free.
Cliquez sur « Home Use » pour lancer le téléchargement de Macrium Reflect Free depuis le site officiel.
Téléchargement de Macrium Reflect Free.
Inutile de donner votre adresse mail, il suffit de cliquer sur « Continue » dans la fenêtre qui s’ouvre pour lancer le téléchargement.
  1. Double cliquez ensuite sur le fichier .exe téléchargé pour lancer l’installation de Macrium Reflect Free.
  2. Une fenêtre « Macrium Reflect Download Agent » s’ouvre. La version par défaut « Free » devrait normalement être sélectionnée dans le champ « Free / Trial Software » . Cliquez ensuite sur le bouton « Download » en bas.
  3. Si une fenêtre de confirmation apparaît évoquant le téléchargement additionnel du composant Windows PE, validez en cliquant sur « Yes » .
  4. Une fois le téléchargement terminé, cliquez sur « Next » (normalement 2 fois) jusqu’à arriver à la page d’acceptation de la licence.
  5. Sur la page « End User Licence Agreement« , cliquez sur « I accept the terms » puis sur « Next » .
  6. La page « License Key » vous présente votre clé de licence. C’est normal, le logiciel est gratuit mais vous avez quand même une clé de licence. Cliquez simplement sur « Next » .
  7. Sur la fenêtre « Registration » , cliquez sur « No » , cela vous évitera de renseigner votre adresse mail. Cliquez ensuite sur « Next » .
  8. Dans la fenêtre « Custom Setup » , laissez les options par défaut, puis cliquez sur « Next » , puis sur « Install » .
  9. Patientez jusqu’à la fin de l’installation, puis cliquez sur « Finish » .

Lancez le clonage de votre disque dur sur le SSD avec Macrium Reflect

Il ne reste plus qu’à cloner votre disque sur le nouveau SSD. L’opération est assez simple :

  1. Commencez par brancher le SSD en externe grâce au câble USB.
  2. Démarrez Macrium Reflect Free.
  3. Dans Macrium Reflect, sélectionnez le disque à copier en le cochant, puis cliquez sur « Clone this disk » . Généralement, le disque que vous souhaitez cloner est le disque C:, car c’est celui qui porte le système d’exploitation :
Aperçu des disques dans Macrium Reflect Free.
Dans Macrium Reflect, nous voyons le disque 1 qui correspond ici au disque dur actuel que l’on souhaite cloner (comporte la partition C: Système).
  1. Sélectionnez le disque de destination en cliquant sur « Select a disk to clone to » . Choisissez alors le nouveau SSD que vous avez branché en externe via le câble USB. Important : assurez-vous de ne pas vous tromper dans le choix du disque de destination, car le processus de clonage effacera toutes les données sur ce disque. Vous pouvez vérifier que c’est le bon disque à partir du nom du fabricant et du modèle notamment :
Sélection du disque de destination pour réaliser le clonage dans Macrium Reflect Free.
  1. Glissez déposez ensuite toutes les partitions du disque source vers le disque de destination, en les conservant dans le même ordre :
Glisser-déposer des partitions à cloner, du disque source sur le disque de destination, dans Macrium Reflect Free.
Le nouveau SSD branché en USB a été sélectionné comme disque de destination. Dans cet exemple, il s’agit du disque 3 : il ne comporte aucune donnée et le nom affiché par Macrium Reflect correspond au modèle acheté (le volume en Go correspond aussi, avec un nombre un peu inférieur à la valeur d’origine, c’est normal). Assurez-vous de sélectionner le bon disque de destination, sinon vous risquez de perdre les données existantes sur le disque sélectionné en cas d’erreur. Il suffit ensuite de glisser-déposer toutes les partions du disque source sur le disque de destination (en respectant le même ordre)
  1. Etape optionnelle : il se peut que votre nouveau SSD ne soit pas de la même taille que votre ancien disque. Dans ce cas, après avoir glissé-déposé la partition principale (généralement C:) dans le disque de destination, cliquez sur « Cloned Partition Properties » , et choisissez la nouvelle taille de partition à donner sur votre nouveau SSD dans le champ « Partition size » , puis validez avec « OK » . Terminez en glissant-déposant les partitions restantes :
Modication de la taille d'une partition dans Macrium Reflect Free, en cas de disques de tailles différentes lors du clonage.
Etape optionnelle : si vous devez modifier la taille de la partition principale (cas d’un SSD de taille différente que le disque d’origine), cliquez sur Cloned Partition Properties après avoir glissé-déposé cette partition, et avant de glisser-déposer les éventuelles partitions suivantes.
Modication de la taille d'une partition dans Macrium Reflect Free, en cas de disques de tailles différentes lors du clonage.
Etape optionnelle (suite) : renseignez ensuite la nouvelle taille souhaitée de la partition. Si d’autres partitions sont encore à glisser-déposer après, pensez à conserver un espace libre suffisant.
  1. Voici le résultat obtenu après avoir glissé-déposé toutes les partitions (ici avec un changement de taille de partition) :
Visualisation des partitions clonées depuis le disque dur sur le nouveau SSD dans Macrium Reflect Free.
Résultat après avoir glissé-déposé toutes les partitions en conservant l’ordre. Dans cet exemple, on en a profité pour augmenter la taille de la partition principale, afin de profiter de tout l’espace de stockage disponible sur le nouveau SSD.
  1. Cliquez ensuite sur « Next » , et encore une fois sur « Next » :
Passez simplement cet écran en cliquant sur Next (il sert à automatiser la tache de manière périodique, ce que l’on ne souhaite pas faire ici car c’est une opération ponctuelle)
  1. Vérifiez que tout est OK, puis cliquez sur « Finish » :
Validation de l'opération de clonage du disque dur vers le nouveau SSD dans Macrium Reflect Free.
Dernier écran de vérification avant de lancer la tache. Cela peut être une bonne idée de vérifier une dernière fois le disque source et le disque d’origine sélectionnés, pour être sûr de ne pas écraser par inadvertance des données existantes. Cliquez ensuite sur Finish.
  1. Une fenêtre vous demande si vous souhaitez enregistrer les paramètres sélectionnés avant de lancer l’opération, cliquez simplement sur OK (un fichier xml avec les paramètres sera enregistré dans le répertoire indiqué) :
  1. Patientez jusqu’à la fin de l’opération, puis cliquez sur « OK » .

Et voilà, votre disque a été recopié sur le nouveau SSD, il ne reste plus qu’à l’installer.

3ème étape : installez le nouveau SSD dans le PC en remplacement de l’ancien disque dur

Éteignez votre ordinateur et débranchez l’alimentation. Sur un PC portable, vous pouvez aussi enlevez la batterie si celle-ci est amovible.

Ouvrez l’ordinateur et localisez le disque dur actuel, et débranchez le :

  • dans un PC fixe, il y a 2 câbles branché sur le disque, un pour l’alimentation, l’autre pour la transmission des données
  • dans un PC portable, comme tout est intégré, il y a aussi 2 connecteurs mais généralement présenté en 1 seul élément.

Installez le nouveau SSD à la place de l’ancien disque dur.

Fermez le PC, puis remettez l’alimentation.

Démarrez le PC et profitez des nouveaux temps de chargements beaucoup plus rapides grâce à votre nouveau SSD ! Vous pouvez conserver l’ancien disque dur le temps de vérifier que tout fonctionne normalement, puis par la suite le transformer par exemple en disque dur externe avec un boîtier adapté .

Cet article présente des liens affiliés vers des sites d’e-commerce. Ils sont signalés par l’icone . Si ce blog vous a été utile dans votre recherche, n’hésitez pas à passer par ces liens pour faire votre achat. Le site d’e-commerce reversera alors une petite commission au blog, sans surcoût pour vous. Vous contribuerez ainsi à maintenir ce site sans publicité. En savoir plus.

Kevin
Kevin
Créateur et rédacteur du blog, enthousiaste des nouvelles technologies.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

A propos

Bonjour et bienvenue sur ce blog! Je suis Kevin, un enthousiaste des nouvelles technologies. Je livre ici des conseils pour bien réussir vos achats high-tech, et des astuces pour mieux gérer votre vie numérique au quotidien.

A propos | Contact

Articles les plus vus

4K : ce qu’il faut savoir avant d’acheter une TV UHD

Les téléviseurs 4K sont devenus omniprésents dans les rayons des magasins. La 4K, c'est cette nouvelle résolution d'image que les constructeurs ont...

Wifi: comment augmenter la vitesse et la portée du signal ?

Découvrez comment Améliorer la portée et la vitesse du Wifi en modifiant un paramètre de votre box. En matière de Wifi, on...

Tracker d’activité : comparatif des 5 meilleurs bracelets connectés

Le tracker d'activité est de plus en plus répandu avec l'avènement des objets connectés. Prenant souvent la forme d'un bracelet connecté, voire même...

Faut-il acheter une TV OLED, ou préférer une TV LED moins chère ?

Comment choisir entre une TV LED et une TV OLED lors de l'achat d'un téléviseur neuf ? LG était un des premiers...

Les 3 meilleures alternatives gratuites à Microsoft Office

Avec Word, Excel et PowerPoint, Microsoft Office est la suite bureautique la plus célèbre. Elle est néanmoins payante et relativement chère, que ce soit...

Suivez nous