Mis à jour le 2 août 2018 | Publié initialement le 22 janvier 2018

J’ai testé le Wacom Bamboo Folio, l’un des principaux modèles de blocs notes connectés. Successeurs du Bamboo Spark, la marque Wacom propose ici un bloc note numérique efficace et accessible pour prendre des notes manuscrites sur papier et les numériser facilement. Le Bamboo se décline dans deux versions de présentation, Folio et Slate, chacun disponible en A5 et A4.

Wacom Bamboo Folio : le principe d’un bloc notes connecté

Le Wacom Bamboo Folio est un bloc note connecté.

Le principe est assez simple : un bloc note connecté permet de saisir ses notes en manuscrit sur n’importe quel papier, comme un bloc note traditionnel. Mais les notes sont numérisées automatiquement pour les retrouver en version informatique, sur pc, smartphone ou même dans le cloud.

Tout fonctionne grâce au stylo dédié. En écrivant sur le papier, le bloc note enregistre l’écriture au travers du papier. A la fin de chaque page, l’enregistrement est effectué. Le bloc note numérique permet ainsi d’écrire en manuscrit, tout en centralisant l’ensemble de vos notes en informatique : vous pouvez facilement les retrouver et les emmener partout avec vous, sans vous encombrer par la version papier.

 

Pourquoi vous devriez adopter un bloc note numérique ?

Vous pourrez vous dire qu’on est en 2018, et pourquoi donc vouloir prendre des notes en manuscrit ?

En fait, il y a plusieurs raisons valables à cela.

Parmi les premières, l’écriture manuscrite, même si elle tend à se perdre, reste particulièrement bénéfique. Une récente étude scientifique aux Etats-Unis a montré par exemple que les étudiants qui prennent leurs notes en manuscrit en cours avaient de meilleurs résultats que les étudiants qui prennent leurs notes sur ordinateur. La raison est simple : lorsque l’on prend des notes en tapant sur un clavier, on a tendance à « retranscrire des verbatim ». Lorsque le travail de prise de notes est fait en manuscrit, notre cerveau reformule : ce travail nécessite donc une première assimilation, puis une retranscription par ses propres moyens d’expression. Sans parler du fait qu’un bloc note papier propose beaucoup moins de distraction possible qu’un pc connecté à internet.

Ceux qui travaillent dans le monde de la création, ou qui ont besoin de faire souvent des schémas, y verront aussi un grand intérêt.

De plus, certains d’entre vous préféreront passer un peu de temps à écrire en manuscrit dans un monde de plus en plus connecté, où on ne compte plus le nombre d’heures passées devant un écran.

Tous ces éléments m’ont poussé à me lancer dans l’aventure du bloc note connecté, je me suis dirigé vers le modèle Bamboo Folio de Wacom, et cela fait plusieurs mois que je l’utilise quotidiennement au travail avec plaisir.

 

Unboxing du Bamboo Folio

La marque Wacom est particulièrement connue dans le milieu de la création, puisque cette dernière propose notamment des tablettes pour graphistes.

Le packaging est donc soigné. A l’intérieur de la boîte, nous retrouvons :

  • le Bamboo Folio
  • un bloc note papier aux couleurs du Bamboo
  • le stylo dédié Bamboo, ainsi qu’une sorte de clé pour procédérer à la recharge en encre de ce stylo à bille
  • le câble usb de recharge
  • une notice de démarrage rapide

Packagind du bloc note connecté Wacom Bamboo Folio

La mise en route se fait rapidement, en suivant la procédure de synchronisation du Bamboo avec votre téléphone.

Pour les « consommables », il faut noter que vous pourrez utiliser n’importe quel bloc note papier de votre choix (tant que ce dernier est dans le format correspondant à votre Bamboo, soit A4 soit A5). Wacom commercialise son propre bloc note papier, mais vous pourrez sans problème en utiliser un autre.

En revanche, vous devrez obligatoirement utiliser le stylo Bamboo, car c’est lui qui permet la numérisation à travers le papier avec votre bloc note connecté. Les recharges en encre peuvent être achetées, comptez environ 10€ pour le lot de 3 recharges.

 

Utilisation du Bamboo Folio : des améliorations par rapport au modèle précédent (le Bamboo Spark)

Le Bamboo Folio se présente comme un portfolio, d’où son nom.

L’interface est réduite au strict minimum, ce qui donne vraiment l’impression d’un bloc note traditionnel:

  • un seul bouton physique
  • un voyant lumineux discret
  • un second voyant lumineux encore plus discret pour avertir que la batterie est faible
  • un port mini usb pour la recharge
Intérieur du Bamboo Folio de Wacom

Test du Wacom Bamboo Folio : le bloc note connecté permet d’insérer n’importe quel bloc note papier classique. L’interface numérique reste discrète : un bouton physique, un voyant lumineux, et sur la tranche inférieure le port de charge et un second voyant lumineux d’avertissement de batterie faible. Le Stylo Bamboo (utilisation obligatoire) est réussi et agréable pour l’écriture manuscrite.

A l’intérieur du Folio, le revêtement est noir. Un espace est prévu pour y fixer le bloc note, comme dans un portfolio classique. De même pour le stylo. A l’extérieur, le revêtement est en tissu gris, avec un discret sigle Bamboo.

Il n’y a rien à redire, le Wacom Bamboo Folio fait vraiment classe.

En termes d’utilisation, rien de plus simple, même s’il vous faudra prendre certains réflexes :

  • Avant d’écrire sur le Bamboo, assurez vous que celui-ci soit allumé : sur le Folio, l’appareil se met en veille dès que vous le fermez, et se rallume dès que vous l’ouvrez. Sinon un appui prolongé sur le bouton permettra de l’allumer
  • Lorsque le Bamboo Folio est allumé et que la page est vierge, le voyant est vert
  • Dès que vous écrivez quelque chose sur la page, le voyant passe en bleu : cela signifie que la numérisation en temps réel de ce que vous écrivez fonctionne
  • Lorsque vous arrivez en bas de page, et que vous entamez une nouvelle page papier, il vous suffit d’appuyer une seule fois sur le bouton : le voyant lumineux clignote rapidement, puis il passe de nouveau en vert : vous pouvez commencer à écrire sur la nouvelle page sur le même principe que précédemment

C’est ce dernier point qui vous demandera un peu d’attention au début : pensez à cliquer sur le bouton au moment de changer de page. Néanmoins si vous oubliez occasionnellement, vous pourrez rattraper l’erreur facilement sur l’application du téléphone. C’est plutôt bien pensé, nous y reviendrons tout à l’heure.

A partir de l’application, vous pourrez ensuite exporter vos notes, par exemple par mail, ou vers des services de cloud comme Evernote ou Onenote.

L’utilisation au quotidien est vraiment simple.

Photo de l'extérieur du Wacom Bamboo Folio (version A5)

Côté autonomie, rien à redire. Cela dépendra de votre utilisation, mais pour ma part en milieu professionnel je dois recharger le Bamboo Folio tous les 15 jours à peu près.

La qualité de la numérisation est également très bonne. Sur ce point, Wacom a amélioré le niveau de précision par rapport à son modèle précédent, le Bamboo Spark. Le Bamboo Folio détecte en effet beaucoup plus de niveaux de pression lors de l’écriture manuscrite, pour reproduire plus fidèlement l’épaisseur ou le contraste de l’écriture sur la numérisation.

Une application pour smartphone qui fait le travail mais qui est perfectible

L’application est disponible pour iOS et Android. Elle permet de récupérer vos notes, en se synchronisant avec votre Bamboo Folio.

Un compte gratuit devra être obligatoirement créé sur le service de Wacom, mais comme précisé précédemment, vous pourrez exporter vos notes vers d’autres services tels que Evernote ou Onenote.

En ouvrant ce compte, vous disposez par ailleurs d’une période d’essai de la version premium pendant quelques semaines : la version premium propose notamment de la reconnaissance de caractères, permettant de convertir en texte vos notes manuscrites (qui fonctionne plutôt bien pour peu que vous soignez un peu votre écriture 😉 )

L’application permet d’exporter vos notes, mais aussi de les retravailler. Deux fonctions sont notamment particulièrement utiles à mon sens :

  • une fonction pour regrouper plusieurs pages : si par exemple le Bamboo Folio se met en veille, vous reprenez ensuite l’écriture sur la page courante, vous aurez dans l’application deux pages différentes (dont la 2ème avec un texte qui ne commencera pas au haut de la page). Vous pouvez alors directement depuis l’application fusionner les pages numérisées
  • encore plus pratique : une fonction pour dissocier en plusieurs pages une note qui figure sur une seule page. Cette fonction pourrait paraître anecdotique, mais au contraire elle est indispensable. Si vous oubliez d’appuyer sur le bouton au moment du changement de page papier, vous allez vous retrouver avec une note numérique qui présente la superposition de votre écriture manuscrite sur les deux pages papier : c’est donc illisible et inutilisable. La fonction vous permet alors de naviguer dans le temps, de revenir là où vous auriez dû appuyer sur le bouton, et de séparer alors les notes numériques en pages différentes!

L’application aurait pu néanmoins gagner en ergonomie car je ne la trouve pas très intuitive. C’est souvent le problème de ces fabricants pour lesquels le coeur de métier n’est pas de réaliser des applications.

J’utilise l’application sur iPhone et Android, et je rencontre également un problème de synchronisation. En fait la synchronisation avec la Wacom Bamboo Folio se fait bien pour récupérer les notes, mais l’application a parfois un problème pour me générer un aperçu de la note dans l’application. Cela est problématique quand on a besoin d’exporter une note précise. Après quelques recherches, je pense que cela vient du fait que par défaut, l’application ne synchronise pas les données quand le smartphone n’est pas connecté en wifi. Depuis que j’ai activé la synchronisation en data, je ne rencontre plus le problème.

 

Le stylo Bamboo : une qualité qui ne tient pas dans le temps

Il est également important de dire quelques mots concernant le stylo Bamboo. En effet, vous n’aurez pas le choix, il est indispensable d’utiliser ce stylo pour que le bloc note numérique fonctionne.

Ce stylo a été une agréable surprise : il s’agit d’un stylo à bille bien équilibré et vraiment réussi en termes de design, avec une excellente qualité du revêtement. C’est un bon point, car vous allez écrire des kilomètres avec ce stylo puisque vous ne pourrez pas en prendre un autre.

Les cartouches d’encre Wacom peuvent être rachetées à part (heureusement), et là aussi, Wacom n’a pas abusé sur le prix : 10€ pour les 3 recharges.

Seul constat : en utilisation, la bille du stylo a tendance a se refermer, vous devez de temps en temps tourner le stylo pour la ressortir entièrement.

Autre problème constaté après quelques mois d’utilisation : l’attache permettant de fixer le stylo au Wacom pour le transporter s’est détachée du stylo et impossible de la refixer. Ce cas ne semble pas isolé, car ce problème a été constaté sur 2 produits différents.

Enfin,  je me suis interrogé en cas de perte ou de casse du stylo. Il peut être trouvé sur la boutique Wacom en cherchant bien, mais comptez quand même une cinquantaine d’euros pour en racheter un. Mieux vaut donc ne pas le perdre.

Achetez maintenant votre Wacom Bamboo Folio sur Amazon

 

Test du Wacom Bamboo Folio, le bloc-note connecté qui numérise vos notes manuscrites
Le Wacom Bamboo Folio est une référence dans les blocs notes connectés, pour un prix accessible, et conviendra pour tous ceux qui voudraient revenir à une écriture manuscrite tout en pouvant gérer les notes de manière informatique par la suite. Le produit respire la qualité et présente un bon niveau de finition. Il est simple d'utilisation au quotidien et la prise en main est rapide. Le stylo Bamboo (obligatoire pour que le bloc note connecté fonctionne) est également réussi, mais l'attache du stylo s'est cassée après quelques mois d'utilisation! Le prix des cartouches d'encre de rechange reste raisonnable. On note également une application pour smartphone un peu décevante. Le Wacom Bamboo Folio est disponible en A4 ou A5. Ceux qui ne sont pas fans de l'aspect portfolio pourront également se diriger vers le modèle équivalent Bamboo Slate, construit sur le même principe mais sans la couverture folio qui se rabat.
Qualité
Utilisation
Appli smartphone
Prix
On aime
  • Originalité
  • Design
On aime moins
  • Stylo qui se referme progressivement en écrivant
  • Appli perfectible
3.7Bon

Blogueur depuis 2006, passionné par la high-tech et le numérique depuis les débuts du web. Je livre sur ce blog des conseils pour bien réussir vos achats high-tech, et des astuces pour mieux gérer votre vie numérique au quotidien.

4 Réponses

  1. Thierry

    Bonjour,
    Je cherche un bloc-numérique pour ma compagne. Elle est intéressée par ce type de matériel pour plusieurs raisons : son travail l’amène à prendre beaucoup de notes manuscrites sur papier (suite à des lectures de livre, prises de notes en réunion). Elle préfère prendre des notes sur papier et non directement via un stylet sur tablette. Et elle a également très souvent besoin de les transférer ensuite sur format word ou autre éditeur de texte. Je trouve peu de matériel en dehors du Wacom Folio.
    D’après vous, vu les conditions l’usage qu’en ferait ma compagne, pensez-vous que ce matériel soit adaptée ? Y a-t-il d’autres matériels plus recommandables ?
    Merci d’avance de votre réponse.

    Répondre
    • Kevin

      Bonjour Thierry,
      Après maintenant 1 an d’utilisation, je dirais que le Bamboo Folio est un produit dont le concept est intéressant mais qui n’est peut-être pas encore suffisamment abouti. Comme précisé dans l’article dans une mise à jour en milieu d’année, la qualité du stylo dans le temps n’est pas au rendez-vous. J’ai également rencontré d’autres problèmes de synchronisation depuis être passé sur un téléphone Android (précédemment j’étais sur iPhone). Enfin, gardez à l’esprit que si c’est pour récupérer les notes manuscrites et les retravailler sous Word, vous aurez besoin de la fonction de reconnaissance de caractères, qui nécessite de s’abonner au service payant de Wacom. Comme vous le dites, il y a peu de produits concurrents aujourd’hui dans ce domaine et c’est bien dommage. Peut-être parce que le marché n’est pas suffisamment important à l’heure du tout numérique pour intéresser les fabricants. Un autre produit que j’avais relevé dans un usage un peu différent est le Rocketbook, je n’ai jamais eu l’occasion de le tester encore. Il s’agit d’un cahier réutilisable, on écrit, on scanne via l’application dans le téléphone qui envoie les données dans le cloud, puis on efface les pages (il n’y a pas de fonctionnalité de reconnaissance de caractères, donc impossible de convertir automatiquement un texte manuscrit en texte écrit pour le retravailler dans Word par exemple)

      Répondre
      • Thierry

        Merci pour votre réponse rapide. Après poursuite des recherches, j’ai trouvé des stylos numériques dont le concept pourrait convenir à l’usage de ma compagne : irisnote, moleskine pen. Mais là encore, j’ai du mal à faire le tri dans tous les avis lus. Certains sont très bons, d’autres inquiètent (fragilité du stylo, difficulté de reconnaissance de l’écriture, autonomie, logiciel peu ergonomique). Si vous avez un avis, je suis preneur. Encore merci.

      • Kevin

        Je ne connaissais pas ces 2 produits donc il me sera difficile de donner un avis. La marque Irislink m’était encore inconnue, je connaissais de nom la marque Moleskine puisqu’elle avait déjà fait un tournant vers le numérique il y a quelques années en faisant un partenariat avec le service Evernote. A mon avis, les principaux critères de choix sont l’autonomie du stylo (surtout si c’est pour une personne qui écrit beaucoup), son confort d’utilisation, le prix, la fiabilité de la reconnaissance de caractères, et si le stylo est compatible avec tous les supports papier ou non (par exemple j’ai cru comprendre que le Moleskine Pen nécessitait obligatoirement un papier Moleskine spécial comportant une grille cachée pour aider le stylo dans la numérisation). Ces critères sont à rapprocher de l’utilisation prévue et de la quantité de notes rédigées. Le design et la conception des 2 stylos semblent également différer : le Moleskine paraît un peu plus moderne, mais plus imposant donc peut être un peu moins confortable. Le Irisnote nécessite quant à lui apparemment un récepteur à placer en haut de la page quand on écrit. L’utilisation au quotidien est donc un peu différente, mais c’est peut être aussi pour cela que l’Irisnote semble afficher une meilleure autonomie que le Moleskine Pen.

Une question, une réaction ? Laissez un commentaire

Lorsque vous postez un commentaire, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

Ce blog présente certains liens externes sous forme d'affiliation avec le Programme Partenaires d'Amazon EU. N'hésitez pas à passer par ces liens pour vos achats si vous aimez ce blog, ils me permettront de toucher une petite commission. En savoir plus.