Le retour plus que réussi de Lara Croft dans Tomb Raider 2013

La belle Lara Croft revient après des années d’absence sur le devant de la scène, dans ce Tomb Raider 2013 qui marque un virage délicat mais particulièrement réussi de la licence. Un jeu incontestablement à ne pas manquer.

Lara Croft métamorphosée pour ce retour

En 2006, Lara Croft avait encore cette image un peu bimbo, jusque dans le choix de ses modèles réelles (ici Karima Adebibe). Une volonté de l'éditeur et des gestionnaires de la marque à l'époque.
Exit la Lara Croft un peu bimbo du début de la licence (ici le modèle Karima Adebibe en 2006)

Lara Croft constitue très certainement l’une des héroïnes de jeux vidéos les plus emblématiques. Apparue en 1996, cette jeune (et belle, vous l’aurez aussi remarqué) archéologue s’aventure de tombes en temples et ruines, bravant tout type de danger, à la recherche de découverte archéologique en tout genre. Le personnage fut créé initialement par Core Design, et sera repris ensuite par Crystal Dynamics. Sauf que la licence s’est essoufflée au travers de la dernière trilogie proposée par Crystal Dynamics (Tomb Raider Underworld, le dernier en date).

Lorsque Square Enix rachète le studio, ils prennent le pari d’un renouveau total, et optent donc pour un préquel qui revient sur les origines de Lara Croft, un reboot complet. Ce mode de fonctionnement permet aussi de re-designer Lara sans finalement choquer les joueurs de la première heure.

Un redesign du personnage principal qui apporte indéniablement tout le souffle nouveau de ce nouvel opus Tomb Raider 2013 sorti ce 5 mars, qui nous dévoile une nouvelle Lara Croft :

La nouvelle Lara Croft revue par Sqare Enix pour ce Tomb Raider 2013, une métamorphose réussie pour cette héroïne emblématique des jeux vidéos
Plus jeune, plus humaine, plus réaliste… Une métamorphose de Lara Croft risquée mais réussie pour ce nouveau Tomb Raider.
  • plus jeune (21 ans pour ce Tomb Raider 2013)
  • moins stéréotypée (son évolution physique n’aura évidemment échappé à personne)
  • plus vulnérable; cette nouvelle Lara souffre et est mise en difficulté, à l’instar de Batman et de tous ces super-héros que l’on revisite à notre époque moderne : ces personnages souffrent aussi bien sur le plan physique que psychologique, cela permet de leur donner une toute autre dimension, les rendant ainsi plus charismatiques
  • bref le personnage devient plus réel, plus humain, et donc plus attachant

Au final on peut dire que la métamorphose est franchement réussie et que l’on s’en rend compte dès les premières minutes de jeu. Il reste à savoir comment cela va évoluer par la suite, Crystal Dynamics ayant initialement annoncé qu’ils repartiront vraisemblablement de cette nouvelle Lara Croft pour les prochains Tomb Raider et dans la continuité de ce reboot; sauf que l’annonce récente il y a quelques jours du responsable de Crystal Dynamics sème désormais le doute pour la suite.

Tomb Raider 2013, impressions sur le jeu (très positives)

Il ne suffit probablement que de quelques heures pour détecter qu’un jeu réussi (l’inverse n’est pas forcément vrai. A l’heure où j’écris ces lignes, j’ai dû jouer à Tomb Raider 2013 environ 3 heures, mais cela suffit pleinement pour se rendre compte que ce jeu annoncé comme l’un des plus attendus de l’année est une pleine réussite :

Ce nouveau Tommb Raider 2013 mar que sa signature avec un nouvel esthétisme autour de la nouvelle Lara Croft... Une survivante est née, le jeu renaît
« Une survivante est née », et avec elle le renouveau de la licence: Tomb Raider 2013 est une vraie réussite.

graphiquement, le jeu est tout simplement magnifique, et quand on voit ce que les développeurs sont capables de faire sur cette génération de console en fin de vie, on attend vraiment avec impatience les consoles de nouvelle génération, PS4 et Xbox 720, prévues pour la fin de l’année

  • l’immersion est intense, et le joueur en prend plein la vue dans la 1/2h de jeu, tentant de sauver comme il peut une Lara Croft du naufrage de son bateau et de son arrivée mouvementée sur une île
  • l’atmosphère et l’esthétisme sont particulièrement réussis. La nouvelle Lara Croft y joue pour beaucoup, mais c’est tout un univers qui vient se rajouter autour de l’héroïne, et le scénario est idéal pour ce virage dans Tomb Raider: un naufrage, une île mystérieuse… « Une survivante est née » , mais le joueur également se retrouve immergé dans cet environnement hostile où il doit faire survivre Lara: il est lui aussi en plein désarroi, ne sachant pas trop ce qu’il doit faire lors des premières minutes de jeu, accentuant ainsi la complicité avec l’héroïne (une volonté probable d’ailleurs pour que les joueurs de la 1ère heure s’approprie plus facilement la nouvelle Lara Croft)
  • le gameplay est original, mais surtout varié de ce que j’ai pu constater jusqu’à présent. Et quand on voie la taille de l’île, on se dit qu’il devrait rester varié durant tout le jeu. On apprécie notamment ces cinématiques brèves qui viennent entrecouper et rythmer le jeu, où le joueur doit être particulièrement réactif pour effectuer les actions demandées
  • soumis à un PEGI 18 ans, le jeu est également plus sombre, à l’image de la nouvelle Lara

En résumé, ce Tomb Raider est un vrai plaisir, cela faisant longtemps que je n’avais pas été aussi enthousiaste et agréablement surpris par un jeu sur console, un retour vraiment apprécié de Lara Croft dans l’univers du jeu vidéo!

Les plus lus

A la une

Kevin
Kevin
Fondateur et rédacteur de ce blog. Je suis un enthousiaste des nouvelles technologies et partage ici des conseils sur la high-tech au travers de guides d'achat, tests de produits et tutoriels.

Pour continuer la lecture

Une question ou un commentaire sur cet article ?

  1. Effectivement la BO du jeu est réussie et je crois que je n’en ai pas parlé dans l’article, j’ai pu la ré-écouter en partie après avoir fini le jeu car les principaux titres étaient fournis dans l’édition limitée que j’ai achetée

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici