La chaîne Canal + commence fort cette rentrée avec la diffusion de la série House of Cards, qui a eu un fort succès aux Etats-Unis. Découvrez dans cet article le générique particulièrement réussi en timelapse et sa réalisation.

House of Cards, la série

Pour sa 1ère série House of Cards, Netflix sort un casting impressionnant (Kevin Spacey)

Kevin Spacey particulièrement percutant dans son rôle du politicien

Avant de parler du générique, quelques mots sur la série; House of Cards est un peu précurseur en la matière, car ce projet de série a été élaboré en exclusivité Netflix, et non par une chaîne de télévision. Il faut savoir que Netflix est l’un des plus grands services de VOD aux Etats-Unis, et que jamais une série avait été créée pour un service de VOD, surtout avec un tel budget.

House of Cards est en fait inspirée d’une série britannique des années 1990, qui elle même avait été inspirée d’un roman. House of Cards nous plonge dans les méandres du pouvoir politique américain, en suivant un membre du Congrès particulièrement influent, Frank Underwood, interprété par Kevin Spacey.

Un générique en timelapse remarquable

Vidéo du générique d’House of Cards

Je pense que tous ceux qui regardent le 1er épisode de la série sont agréablement surpris lors du générique par cette oeuvre photographique. Ce générique en timelapse présente de nombreux plans de Washington DC, sur une musique composée par Jeff Beal :

Un timelapse en milieu urbain qui me rappelle un peu ce précédent que je vous avais partagé, et qui nous faisait voyager autour de grandes villes du Canada et des Etats-Unis.

Quelques éléments de réalisation sur le générique d’House of Cards

Le générique d'House of Cards présente des plans de Washington DC en timelapse

Un générique à l’image de la série: original et réussi

Le générique d’House of Cards a été réalisé par Andrew Geraci. Ce photographe a quelques années d’expérience dans le métier: il a passé une dizaine d’années comme photographe dans l’US Navy, avant de devenir producteur multimédia pour le Washington Times. C’est en 2012 que David Fincher  (producteur, et réalisateur des 2 premiers épisodes d’House of Cards) l’a approché pour en réaliser le générique.

Dans une interview sur un site en anglais, il revient sur cette réalisation pour House of Cards et nous livre quelques éléments sur la réalisation de ce timelapse:

  • au total, il aura fallu 6 mois de tournages et 120 prises de vues (pour une trentaine retenues dans le générique)
  • les plans ont été tournés en HDR (ce qui n’est d’ailleurs pas flagrant)
  • avec du matériel Canon (5D Mark II et Mark III)

Un précédent timelapse sur Washington DC

A noter que le photographe Andrew Geraci avait déjà réalisé un précédent timelapse en HDR sur Washington DC avant celui d’House of Cards, en 2011, que vous pouvez visualiser ci-dessous.

Pas besoin de bloqueur de pub sur ce site, car il n'y a pas de pub. Découvrez pourquoi.

2 Réponses

  1. Paul D

    en fait je n’y connais rien mais je n’apprends rien dans votre article : ce qui m’intrigue c’est que c’est du timelapse avec du travelling en même temps, pouvez-vous élaborer sur ce concept

    Répondre
    • Kevin

      Bonjour Paul, je ne suis pas photographe professionnel mais le mouvement en traveling est obtenu grâce à slider: c’est un rail, souvent motorisé, sur lequel est fixé l’appareil photo, et qui va faire un déplacement d’1 mètre par exemple de l’appareil photo pendant toute la durée du timelapse. Voir un exemple en vidéo ici: https://youtu.be/7IuPtoS9Ar4

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.